De l'autre côté du miroir, les confessions d'un vampire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Instantané

Evénements, anecdotes, réflexions... La vie quotidienne d'un vampire, du sordide au poétique en passant par le banal.

Fil des billets

lundi 29 novembre 2010

Un ``Salon du vampire'' à Lyon

Bonsoir à tous. C'est avec une nouvelle singulière que je viens à vous aujourd'hui: en fin de semaine aura lieu à Lyon un ``Salon du vampire'' littéraire et musical.

Lire la suite...

vendredi 22 mai 2009

Le Don du phénix

Prendre la rumeur pour pure vérité est la marque des naïfs.
La prendre pour pur mensonge, des suicidaires.

Ceux à qui ce message est destiné se reconnaîtront. Votre première erreur fut de blesser ma bien-aimée; la seconde, de me forcer à procréer; la troisième, de vous imaginer connaître le sens du mot ``patience''. Mais sur ce dernier point, l'avenir vous prouvera votre ignorance -- vous n'ignorez pas que certains plats se mangent froids.

A mes autres lecteurs, je souhaite une bonne nuit. Comme vous pouvez le constater, je suis vivant et libre, et entends bien le rester.

mardi 12 mai 2009

Un homme d'exception

Que je parvienne à sauver Fabien ou que je meure en essayant, cet article sera probablement mon dernier; mais dans un cas comme dans l'autre, que l'ombre de son regard en haut de ces pages soutienne votre détermination dans les moments difficiles comme elle le fait pour moi aujourd'hui.

Je crois bien que personne, vampire ou humain, ne peut prétendre comprendre véritablement Fabien. Il porte la marque des siècles qu'il a traversés sans appartenir à aucun, comme s'il était capable d'en extraire l'essence et de construire quelque chose de plus grand, un cran au-delà de la compréhension humaine.

Chevalier médiéval amoureux de technologie, vampire humaniste, manipulateur généreux, héros discret, bienfaiteur de l'humanité endurci... Tous ces oxymores soulignent à quel point il échappe aux archétypes. Loin d'être le signe d'une quelconque schizophrénie, leur contradiction apparente nous oblige à ouvrir les yeux: non, l'humanité ne se range pas dans une collection de petites cases bien séparées; non, la réalité ne se limite pas à un noir et blanc bien contrasté; et non, les vampires ne sont ni des monstres ni des superhéros, mais simplement des gens comme vous et moi.

Lisez et relisez son témoignage, et puisse l'humanité considérer un jour les vampires comme, tout simplement, d'autres de ses membres.

lundi 4 mai 2009

La Fin du lien psychique

Je savais que cela finirait par arriver tôt ou tard -- cette fois, le lien a totalement disparu. Hier soir, j'ai réalisé que j'étais devenue incapable de percevoir le réveil de Fabien. Pouvez-vous imaginer ce que c'est d'avoir connu une telle proximité et de l'avoir perdue? A vrai dire je connais déjà la réponse: non, vous ne le pouvez pas. La solitude que je ressens maintenant est à l'image de la chaleur que me procurait le lien.

Les autres ont baissé les bras. Oh, bien sûr, ils sont toujours là pour moi, mais leur compassion ne m'est d'aucun réconfort. Ils ont perdu tout espoir en même temps que Fabien. Ils pensent que si lui -- lui entre tous! -- a abandonné, cela signifie que personne ne peut rien faire pour le sauver. Mais je ne m'avoue pas si facilement vaincue.

Je n'ai pas dit mon dernier mot.

vendredi 20 mars 2009

Disparition de Fabien

J'avais presque oublié ce journal... Fabien a été enlevé. Nous avons été attaqués l'été dernier; Fabien a été capturé et moi, laissée pour morte. Même si j'ai eu d'autres priorités depuis que je suis sortie du coma, je me dois de vous tenir au courant -- il le voudrait. Je sais qu'il est encore vivant, mais je sens sa volonté s'éroder et le lien psychique s'affaiblit chaque jour un peu plus. D'ici quelques semaines, je ne serais même plus en mesure de sentir sa mort. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point perdre le lien est terrifiant pour moi.

Malgré tous les efforts de nos amis, personne n'a réussi à remonter la piste. En tout cas, je suis certaine que les responsables ne sont pas des chasseurs, même un nouveau groupe que personne ne connaîtrait: des chasseurs n'auraient pas gardé vivant un vampire aussi longtemps, et jamais ils ne l'auraient forcé à transformer quelqu'un. Je pense plutôt soit à des services secrets, soit à une organisation privée particulièrement riche et influente. Une chose est sûre: qui qu'ils soient, ils le veulent vivant et coopératif, et ils sont patients.

Mais je le retrouverai. Même si je dois y passer le restant de mes jours, même si je dois devenir vampire moi aussi, je le libérerai. A une époque où j'étais jeune et ignorante, j'avais juré d'anéantir le Commandeur. Je jure aujourd'hui de sauver l'homme que j'aime.

- page 1 de 6